Archives de catégorie : In memoriam

Rose des sables

 

« Sous le soleil,

sans penser à m’enfuir d’ici,

j’ai frappé des pieds et des mains la terre,

roulé au rythme du chant nomade qui tremble dans le cœur,

sous le capot,

et aspire l’air de la route

vers la mer,      toujours vers elle,

même en lui tournant le dos.

Sous le soleil,

j’ai emprunté le rêve au voyage,            

connu le rituel des solstices,                    

les feux de roues,        

les circuits de vitesse,

et dans ce grand bordel,          l’éternel retour du feu.           

_

Seule la traversée provoque les ondes.

J’en ai joui,      amoureux,        rincé.

J’ai parlé aux hommes qui habitent le silence,

et n’eus besoin de rien d’autre

puis vint un ciel de sable brûlant » 

Image d’en-tête; travail personnel – Acrylique sur bois – 2019

Thierry, mon frère

« Vous piochez dans la glace suivant la ligne du partage des eaux, ignorant les consignes de prudence, en dispersant tout, sauf le matériel : les gants, l’eau et le sac. Si l’on n’y prend garde, l’acier colle aux doigts nus. Tu ouvres la voie. Thierry suit en criant : « on n’rentre pas ! on n’rentre pas ! »

Par -20°, les labiales sont pourtant à la peine, et la ville en bas est aperçue comme une brique chaude. Mais pas de retour possible sans cet entêtement fraternel qui consiste d’abord à essayer de se perdre. Sous les congères, tu vois la peau des prairies veinée de petits rus, et dans la neige bleue, ce qui recouvre les mots. » (Enfance – Hautes-Alpes 1967)

Extrait de Sans cesse – Editions TARMAC – 2018 https://www.tarmaceditions.com/sans-cesse

Paysages – Editions Encres Vives 2009 Collection Encres Blanches N°400 https://encresvives.wixsite.com/michelcosem

Je t’aime Thierry. Repose en paix. Je sais que tu as muté, que tu es bien, que tu flottes au-dessus de ton désert tant aimé.